Ce vendredi 26 septembre après-midi, l’entreprise Réalisations Jauzac inaugurait à Girac* sa nouvelle unité de granulation.

Tout au long de l'après-midi, 120 personnes sont venues visiter cette nouvelle unité, guidées par les salariés de Jauzac, ou se renseigner auprès des stands de spécialistes du chauffage aux granulés*.

 

 

«L'intérêt du granulé est évident, explique Bernard Jauzac. A l'heure actuelle, il offre un coût de chauffage deux fois moins élevé que le fuel.» Et la comparaison va encore plus loin quand on compare à l’électricité avec un ratio atteignant 2,2 en faveur du granulés, et même de 2.8 pour le propane*

Et, de fait, la consommation du département a été multipliée par 9 en 5 ans, passant de 300 à 2700 tonnes. A l’échelle nationale, le bond est encore plus spectaculaire, passant de 30 000 tonnes en 2004, à une production dépassant probablement le million de tonnes en 2014, soit une multiplication par 33 en 10 ans.

De très nombreux élus avaient fait le déplacement, parmi lesquels notamment Serge Rigal Président du conseil Général du Lot, Monique Martignac, conseillère régionale, Albert Salle, conseiller général, et Jean-Pierre Bouccard conseiller général et Président de Quercy Energies.

Dans son discours Bernard Jauzac a retracé le parcours de ce projet qui grâce à l’appuis des financeurs (Région et Département) a pu aboutir à la mise en place d’un outil moderne, adapté à son  territoire et facteur de développement économique. Jean-Pierre Boucard Président de Quercy Energie a précisé le rôle tenu auprès de l’entreprise Jauzac, et plus largement dans le soutien de la filière bois, par l’Agence Locale de l’Energie et l’assistante prêtée pour l’obtention de la norme NF granulés de bois. Serge Rigal, président du département a souligné l’importance de cette initiative de valorisation d’une ressource du département et de développement économique.

 

 

Avec ce nouvel outil, l'entreprise devient l'un des rares acteurs de la granulation de Midi-Pyrénées, avec une unité significative à l’échelle du Lot, bien que restant modeste à l’échelle des plus grosses unités Françaises.

Bernard Jauzac, dirigeant de l’entreprise, commente cette nouvelle unité : «Nous multiplions notre production par 2,5, pour passer de 1 000 à 2 500 tonnes par an. Et c’est à quelque chose prêt la consommation du département durant l'hiver 2013-2014. «A ma connaissance, il n'existe que cinq machines de ce type en France», explique son frère et directeur général, Jean-Louis Jauzac. «...avec une particularité pour cette unité : elle est capable de produire des granulés à partir de sciures de résineux et de chêne. L'opération est beaucoup plus complexe qu'à partir de simples résineux » détaille-t-il. « En revanche, le pouvoir calorifique du granulé est nettement plus intéressant.»

 

La chaîne technique du process de fabrication

Les visiteurs ont découvert cette chaîne énergétique qui part de la sciure, ressource considérée jusqu’à il y a peu comme un déchet de l’industrie de transformation du bois.

Dans le cas présent cette sciure est récupérée auprès d’unité de transformation du bois dans un cercle de proximité d’une cinquantaine de km limitant les impacts écologiques du transport. Les camions bennent cette sciure dans un ensemble de silos dont les quatre couvertures s'escamotent pour un remplissage optimum.


Ces silos de stockage de la sciure humide sont d'une surface de 220m2, permettant d'entreposer 500m3 de celle-ci.

 

La sciure est ensuite filtrée, décompactée et séchée.

La sciure est filtrée et décompactée avant de remonter via un convoyeur à chaine vers le sécheur rotatif d’une longueur de 16 mètres disposé en toiture terrasse. Ce séchoir à sciure permet de sécher jusqu’à 800 kg/h, ce séchoir est alimenté par une chaudière à bois de 180 kW qui utilise cette fois ci la sciure ayant pour provenance les activités de Réalisations Jauzac.



 

La filtration, granulation et le refroidissement

Après une nouvelle filtration, la sciure est transférée vers la filière de granulation. Deux vis permettent de décompacter la sciure avant une introduction dans la filière de compression.La capacité de production nominale est de 1200 kg/h.

 

 

 

 

 

 

 

 

La filière est équipée d'un graisseur automatique qui consomme un bidon de 180 kg pour 800 heures de fonctionnement. Les granulés produits, d'une température avoisinant les 100°C, sont amenés vers un refroidisseur, puis un dernier dépoussiéreur.

L'analyse de produit,le stockage et l'expédition

Le granulé est prélevé et analysé pour correspondre aux critères de la norme NF granulés bio-combustibles haute performance. Le granulé est ensuite convoyé vers deux silos aériens de stockage d'une capacité de 200 Tonnes chacun. Le camion de livraison en vrac viendra s'alimenter sous celui-ci gravitairement, tandis qu'une partie de la production partira vers l'unité d'ensachage.

 

Qu'en est-il de l'investissement

L'investissement, lui, n'est pas tout à fait à la taille du granulé : plus de 900 000 euros. La région Midi-Pyrénées y a participé à hauteur de 105 000 euros. Le conseil général et la communauté de communes ont donné environ 20 000 euros.

Monique Martignac, conseillère régionale précisera à l'occasion de cette inauguration que cette aide participe du volet économique dit « contrat d’appui aux PME ».

Réalisations Jauzac par cet investissement novateur s’est doté d’un outil moderne proportionné aux besoins locaux, il devient un producteur adapté et fiable pour alimenter une filière granulés du Lot et des département voisins, qui est probablement promise à un bel avenir.

 

* commune limitrophe de Biars sur Cère, nord du Lot

* Jérôme Durand de BâtirPro présentait son nouveau camion souffleur pour les livraisons en vrac, Yves Boussard - Habitat Naturel et Bernard Thalamas - Lot Energies ont fait des démonstrations de fonctionnement de chaudière et de poêles à granulés,

* comparatif sur la base de 100kWh abonnement compris, à partir des statistiques du Ministère de l’Ecologie – base Pegase, et de Quercy Energies pour les données locales.

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE MicrosoftInternetExplorer4 En travaux lors de la visite, mais bien opérationnelle. L’ensemble des quatre couvertures s’escamotent pour un remplissage optimum