Quelles actions entreprendre en priorité ? quels résultats en terme d'économies d'énergies ? A lire quelques recommandations à suivre...

Liste non exhaustive des préconisations type de maîtrise des charges énergétiques

POSTE ACTIONS ECONOMIES
ENVELOPPE DU BATIMENT
Isolation toiture (épaisseur équivalente à 25 cm de laine minérale) Gain de consommation d’énergie : 10 à 20%
Limite les surchauffes en été
Menuiseries doubles vitrages Gain de consommation d’énergie : 5 à 7% (selon performances des vitrages)
Limite les surchauffes en été
Etanchéité des ouvertures Gain de consommation d’énergie : 5 à 8%
CHAUFFAGE Remplacement de la chaudière existante par une chaudière performante de dernière génération Optimisation des besoins énergétiques, gain 10 à 20%
Souscrire un contrat d’entretien annuel Gain de consommation d’énergie : 8 à 12%
Pose de robinets thermostatiques sur les radiateurs (prise en compte des apports gratuits d’énergie : occupants, solaires, éclairage…) Gain de consommation d’énergie : 6%
Calorifugeage des réseaux d’eau chaude (chauffage et ECS) Economie annuelle équivalente à 6 litres de fioul par mètre linéaire de réseau
VENTILATION Nettoyer 1 à 2 fois/an les bouches d’extraction
Révision complète du réseau aéraulique tous les 3 ans Gain de consommation d’énergie : 3 à 6%
Horloge de programmation (prise en compte des périodes d’inoccupation du bâtiment)
Gain sur la consommation électrique des moteurs d’extraction
Gain sur la consommation de chauffage (limitation des pertes par renouvellement d’air)
EAU Pose de chasses d’eau double effets ou éco-plaquettes 3 à 6 litres d’eau/chasse
Economiseurs d’eau pour robinets Réduction de 40 à 60% du débit d’eau, gain de consommation d’énergie sur la production d’ECS
COMPTAGE DE L’ENERGIE Pose de compteurs d’énergie (électrique, calorifique), d’eau

Tous les types de comptage ou de sous comptage sont favorables aux économies d’énergie
Analyse des différents postes consommateurs (chauffage, ECS, ventilation, éclairage…)

L’intérêt des interventions d’utilisation rationnelle de l’énergie se justifie d’autant plus sur les maisons de retraite : les postes eau et énergie influent directement sur le coût de journée des résidents. Le gain financier annuel est estimé à 286 €/an.résident.