L'OREMIP, Observatoire Régional de l'Energie en Midi Pyrénées, vient de publier une étude statistique menée en septembre dernier afin de déterminer l'importance du phénomène de la précarité énergétique dans notre région.

situation de précarité énergétique dans le Lot

crédit photo Quercy Energies

 

Même si aujourd'hui encore, aucune définition du phénomène n'est arrêté officiellement, l'Observatoire reprends celle du réseau Rappel (Réseau des Acteurs de la Pauvreté et de la Précarité Energétique dans le Logement):" Un ménage est considéré en situation de précarité énergétique lorsqu’il éprouve dans son logement des difficultés particulières à disposer de la fourniture d’énergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins élémentaires en raison notamment de l’inadaptation de ses ressources et de ses conditions d’habitat."

Le taux d'effort énergétique est l'indicateur retenu par l'Observatoire qui permet d4IDENTIFIER le nombre de foyers en situation de précarité énergétique. Il s'obtient en divisant la facture énergétique d'un ménage par son revenu disponible. Si le résultat est supérieur à 10 % , le foyer est considéré en situation de précarité énergétique. Seule la consommation d’énergie liée à l’habitation (chauffage / cuisson / eau chaude sanitaire / électricité spécifique...) est prise en compte dans l' étude.

  • 30% des ménages de Midi-Pyrénées sont soit en précarité énergétique soit aux portes de la précarité énergétique :

D'après l'OREMIP en 2008, 196 168 ménages seraient en situation de précarité énergétique dans notre région, soit  15,6% de la population. A cela s'ajoute un public de personnes fragiles, 16.8%  des ménages, considérées comme au porte de la précarité énergétique (en cas d'augmentation soutenu du prix de l'énergie, ils sont susceptibles de basculer en situation de précarité énergétique).

Les ménages davantage exposés sont : les familles à faible revenu ou vivant dans des logements anciens, les retraités, les personnes vivant seules, les ménages habitant des territoires ruraux.

  • Les revenus des foyers en situation de précarité énergétique : Part des ménages en situation de précarité énergétique en Midi Pyrénées

- l'étude met en évidence une relation importante entre la précarité énergétique et les revenus des ménages. En effet, dans la région, la quasi totalité des ménages en situation de précarité énergétique ont un revenu inférieur à 25 000 euros par an.

- De plus, parmi les ménages ayant un revenu annuel de 15000 euros par an, la moitié serait en situation de précarité.

Autre constat :

  • 62% des logements exposés à la précarité énergétique sont chauffés au fioul ou à l’électricité alors qu’ils ne présentent que la moitié du parc régional
  • Les logements anciens sont davantage exposés à la précarité : les construction datant d'avant 1975 représentent 70% des logements exposés à la précarité énergétique.
  • La précarité énergétique touche essentiellement les retraités, les personnes sans activités professionnelles, les personnes vivant seules : 45% des personnes sans activités sont en situation de précarité énergétique.
  • 12 801 foyers sont concernés dans le Lot.

Pour aller plus loin : consulter l'intégralité de l'étude de l'Oremip.

Pour connaître les actions mise en oeuvre dans le Lot pour lutter contre la précarité énergétique, contactez notre chargé de mission : Aurélie Helesbeux.