Erreur
  • JUser::_load: Unable to load user with id: 66
Mercredi, 08 Juin 2011 16:27

L'Allemagne choisit de sortir du nucléraire Favori

Écrit par Sophie
Évaluez cet article
(0 votes)
Panneaux solaires à Freiburg in Brisgau en Allemagne Panneaux solaires à Freiburg in Brisgau en Allemagne Quercy Energies

L'annonce a fait grand bruit, pourtant cela fait longtemps que le pays prépare sa transition énergétique pour se tourner vers les énergies renouvelables.

Les dernières centrales fermeront au plus tard en 2022. A cette date, les énergies renouvelables devront avoir largement pris le relais des 22 % d'électricité aujourd'hui produits par l'atome. Selon les prévisions de Berlin, au moins 35 % du total de l'énergie consommée outre-Rhin devra provenir du renouvelable.

Le plan de sortie du nucléaire prévu par le gouvernement actuel reprend peu ou prou le projet qui avait déjà été négocié en 2000 par celui - SPD-Verts - qui était dirigé par Gerhard Schröder. A l'époque, il prévoyait l'arrêt de la dernière centrale aux alentours de 2021.

Le revirement de Mme Merkel n'est pas seulement une réponse politique à l'angoisse née, le 11 mars, avec l'accident nucléaire de Fukushima ; elle confirme un choix stratégique industriel amorcé dans les années 1990, qui vise à faire de l'Allemagne un champion mondial des technologies vertes et des énergies renouvelables.

Déjà, les énergies renouvelables sont aujourd'hui, outre-Rhin, un secteur industriel à part entière. "Au vu des emplois et de la création de valeur qu'il génère, il est l'un des secteurs les plus importants de l'économie allemande", souligne Bernd Hirschl, expert à l'Institut pour la recherche économique écologique.

Selon les chiffres de l'institut, le secteur comptait en Allemagne 370 000 emplois en 2010, soit une hausse de 8 % par rapport à 2009 et un doublement par rapport à 2004. "Il y a quelques années, les représentants du secteur avaient annoncé être en mesure de compter 500 000 emplois bruts en 2020", poursuit M. Hirschl.

"Si cette prévision se réalisait, les énergies renouvelables dépasseraient largement le secteur de la chimie et se rapprocheraient de l'industrie automobile, aujourd'hui locomotive de l'emploi en Allemagne", poursuit-il.

 

Source : Cécile Boutelet, lemonde.fr

Dernière modification le Mercredi, 08 Juin 2011 16:42
Sophie

Sophie

E-mail: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Accès Privé

Calendrier du BLOG

« Janvier 2022 »
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31