Erreur
  • JUser::_load: Unable to load user with id: 66
Johann V

Johann V

URL site internet: E-mail: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

INAUGURATION REPORTEE !

L'inauguration de l'unité de fabrication de granulés de l'entreprise JAUZAC de Biars ne pourra se tenir ce vendredi 8 novembre pour des raisons techniques indépendantes de notre volonté. Cette manifestation se déroulera donc en 2014. Veuillez nous excuser de ce report.

Le nouveau programme d'animations de Quercy Energies est en ligne : cliquez ici !

Vendredi, 14 Décembre 2012 12:03

Plan Energie Midi-Pyrénées

Lundi, 26 Novembre 2012 11:13

Smooth : colloque mobilité à Cahors

Organisation à Cahors du colloque de fin de programme de SMOOTH mobility

Un programme destiné à lancer des actions et une réflexion de fonds sur l'éco-mobilité sur un territoire "rurbain".

Ce colloque clôture 3 années d'expérimentations, d'échanges et de travail au sein de la Communauté de Commune du Grand Cahors, de la Ville de Cahors, avec Quercy Energies, l'Agence Régionale pour le Développement Durable (ARPE), et de nombreux partenaires européens.

De la ruralité à l’urbanité : quelles solutions de déplacements intégrées et sécurisées ?

La clôture du projet européen S.M.O.O.T.H. (Safety and Mobility Optimization for sustainable Transport and Health), dont le Grand Cahors est le leader, est l’occasion de vous convier à une journée d’échanges sur le thème de la mobilité et de ses adaptations aux réalités territoriales. Qu’ils soient issus de zones urbaines, rurales ou interurbaines, les acteurs des territoires souhaitent agir en faveur d’une mobilité durable. Le partage d’expériences constitue une aide à la décision pour trouver des solutions intégrées de transport, tant du point de vue stratégique que technique. Ce colloque s’adresse aux acteurs publics qui travaillent sur le thème de la mobilité, particulièrement les élus locaux et techniciens des collectivités territoriales, mais aussi aux acteurs privés. Les contributions des représentants des territoires engagés dans le projet SMOOTH (Chypre, la ville de Kaunas en Lituanie et le Pays des vallons de Vilaine en Bretagne) permettront d’enrichir le contenu des débats. Cette journée sera animée par un intervenant extérieur et un service de traduction français-anglais et anglais-français sera proposé aux participants.

Télécharger le programme ICI

S'inscrire ICI

Directive Efficacité Energétique : la France va-t-elle enfin passer de la parole aux actes ?

 

Alors que la campagne présidentielle détourne l’attention de nos concitoyens des travaux législatifs en cours, les associations de protection de l'environnement, les associations de consommateurs et les associations de promotion de l’efficacité énergétique dans le secteur du bâtiment souhaitent interpeller le gouvernement sur les opportunités que représente la directive sur l’Efficacité Energétique en préparation à Bruxelles et lui demandent instamment d’adopter une position constructive pour que cette Directive soit ambitieuse.

L’énergie la moins chère et la moins polluante est celle que l’on ne consomme pas. Ce credo, maintes fois répété et agréé en France lors du Grenelle de l’Environnement et plus récemment lors de la table ronde nationale sur l’efficacité énergétique, se voit aujourd’hui offrir une chance de prendre une dimension européenne grâce au projet de directive sur l’efficacité énergétique qui fera à partir du 13 avril l’objet d’une négociation tripartite entre la Commission européenne, les Etats-Membres et le Parlement Européen.

Après l’adoption d’un texte ambitieux par le Parlement européen, les premières prises de position officielles de l’administration française sur le projet suscitent l’étonnement et nombre de leurs demandes inquiètent, comme la suppression du plan de long terme de rénovation de l’ensemble du parc immobilier, l'affaiblissement de l'ambition de développement de la cogénération ou bien encore l’exclusion des collectivités locales de l’obligation de rénovation des bâtiments publics. De plus, alors que le coût des carburants bat actuellement des records, la demande de ne pas prendre en compte dans l’assiette de calcul des pans entiers de la consommation énergétique française mène à une diminution de 40% des objectifs globaux d’économies d’énergie. La position Française actuelle conduirait donc à revoir considérablement à la baisse les ambitions de la Directive proposées par la Commission et le Parlement ; elle apparaît aussi en complet décalage avec les objectifs et exigences fixées dans les lois Grenelle 1 et 2  et avec la volonté affichée par le Gouvernement lors de la concertation nationale fin 2011.

 

Avec 40% des consommations totales d’énergie en France et en Europe, le secteur du bâtiment représente un enjeu majeur à la fois pour notre indépendance énergétique et dans la lutte contre les changements climatiques. L'efficacité énergétique est une source majeure de création de valeur économique et d’emplois non délocalisables. Elle permettra aux consommateurs, dont le rôle est central, de ne pas subir la hausse  endémique du coût de l’énergie en maitrisant leur consommation. Elle permettra enfin de résorber structurellement la précarité énergétique dont l’urgence de traitement a été largement soulignée par le dernier bilan du médiateur de l’énergie.

.

La campagne électorale doit renforcer l’attention des décideurs sur une directive dont les enjeux sociaux, économiques et environnementaux sont cruciaux pour notre pays. Cette dernière doit également faire partie des préoccupations de tous les candidats puisque elle sera l’un des dossiers à défendre en priorité lors des premiers mois de la nouvelle mandature.

Forte de ses acquis nationaux, la France doit prendre la mesure de ce texte et réaliser qu’elle a plus à gagner qu’à perdre en faisant preuve d’audace et de volontarisme à Bruxelles afin d’aboutir au vote d’une directive efficacité énergétique ambitieuse, pour 2020 mais aussi pour 2050.

Appel aux réseaux, publications, organisations engagés pour La Transition Énergétique !

 

Énergie Partagée, mouvement citoyen qui accompagne et finance des projets locaux de production d'énergies renouvelables et de maîtrise de l'énergie, a lancé sa première collecte d’investissement citoyen auprès des particuliers et des organisations en septembre 2011.

 

Cet appel à  l'épargne solidaire s’achèvera en septembre 2012, avec un objectif de 3 millions d'euros. Nous en sommes aujourd'hui à près de 800 000€. Il nous reste donc encore à mobiliser et informer largement autour de cette opération afin de collecter plus de 2 millions supplémentaires dans les 4 mois à venir.

Les 3 millions d'euros rassemblés permettront, par effet de levier, de financer de 27 à 30 millions d'euros de projets d'énergies renouvelables d'initiative citoyenne, soit l'équivalent de 10 éoliennes de 2 MW, ou 400 000 m2 de photovoltaïque, ou 100 000m2 de rénovation thermique de logements soit l'équivalent de 1 500 appartements.

Atteindre l'objectif de cette première collecte constitue un enjeu majeur.

Nous démontrerons ainsi que l'implication citoyenne est une réalité, une voie nouvelle, innovante, dynamique pour accompagner la production décentralisée de l'énergie.

La Transition Énergétique implique une réappropriation sociale de ces problématiques, historiquement confisquées au nom d'une politique énergétique nationale exclusive, au détriment des territoires. L'implication publique et citoyenne dans les projets d'énergies renouvelables et d'économies d'énergie permettra d'améliorer les retombées économiques locales et de conforter leur bonne intégration territoriale.

La Transition Énergétique est une nécessité, l'implication citoyenne via Energie Partagée représente une des conditions permettant d'opérer le basculement des politiques énergétiques.

 

Au-delà de la réponse nécessaire aux besoins de financement des projets actuellement accompagnés par le mouvement Énergie Partagée, il est déterminant de réussir ce premier appel à souscriptions  pour poursuivre sereinement la collecte et faire émerger d'autres projets citoyens, comme le fait  Terre de Liens pour les terres agricoles.

Énergie Partagée soutient déjà des projets par des apports en fonds propres :

-        Parc éolien citoyen de Béganne, en pays de Vilaine,

-        Toiture solaire sur le lycée Agricole de St-Gervais-en-Auvergne,

-        et bien d'autres...

 

Énergie Partagée est en France le seul outil d'investissement dans les énergies renouvelables qui soit CITOYEN et SOLIDAIRE.

En plein démarrage, Énergie Partagée dispose encore de peu de moyens de fonctionnement humains et financiers.

 

APPEL est donc lancé à tous les réseaux, publications, organisations, ONG... pour relayer le message d’Énergie Partagée :

 

Ensemble, devenons coproducteur des énergies citoyennes !

 

Vous le pouvez ! A vous d'opter pour le mode de communication le plus adapté !

-        envoi d'un Emailing de souscription réalisé par nos soins à votre base de donateurs / adhérents,

-        article de fond /brève d'info, dans votre revue, sur votre site Internet,

-        interview de fondateurs et/ou de porteurs de projets soutenus par Énergie Partagée,

-        diffusion de documents (flyer, affiches, bulletin de souscription) Énergie Partagée lors de vos événements, conférences, stand, AG...

-        encartage du dépliant de souscription dans votre revue,

-        sollicitation de notre réseau d'ambassadeurs pour vos conférences, débats, salons...,

-        co-organisation de conférences publiques autour de la transition énergétique et de ses solutions locales,

-        mise en place de liens vers le site Énergie Partagée sur vos supports Internet (site, pages Facebook, Twitter...),

-        affichage de bandeaux animés sur vos sites Internet, blogs...,

-        transfert de ce message à vos propres réseaux.

 

Quel que soit votre engagement  pour cet Appel, il sera utile !

 

Pour concrétiser la Transition Énergétique,

pour lutter contre le gaspillage et la précarité énergétique,

pour lutter contre le gaspillage  des ressources non renouvelables,

pour la santé et l'environnement,

pour contrecarrer le réchauffement climatique,

pour des énergies renouvelables au cœur des territoires,

pour des énergies renouvelables citoyennes, non contrôlées par les forces financières du marché mondial,

pour une finance citoyenne au service des biens communs.

 

Nous comptons sur vous,

EnéRgétiquement votre.

 

 

Christel Sauvage, présidente, Energie Partagée Association & Enercoop Ardennes-Champagne,

Jacky Blanc, président, Energie Partagée Investissement,

Patrick Behm & Julien Noé, directeurs, Enercoop,

Jean-Marc De Boni, président du directoire, Nef,

Thierry Salomon, président, association NégaWatt,

Benjamin Dessus, président, Global Chance,

Marc Jedliczka, directeur général, Hespul,

Madeleine Charru,présidente, Cler,

Bernard Laponche, Global Chance, Amis d'Enercoop,

Anne Bringault, présidente, Amis d'Enercoop,

Alain Golfier , gérant, Site à Watts,

Alain Ridard, président, Éoliennes en Pays de Vilaine,

Emmanuel Julien, président du directoire, Sergies,

Annick Mortier, président, ALE 08,

Christophe Berard, président, Inddigo,

Philippe Vachette, fondateur, Solira,

Jacques Quantin, gérant, Confluences.

 

Contact :

Olivier Berland, en charge de la mobilisation Appel à souscription,

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Portable : 06 87 46 70 73, Direct 01 80 18 92 29

www.energie-partagee.org

Twitter : EnergiePartagee , Facebook : Energie Partagée

9/11 avenue de Villars, 75007 Paris

 

 

 


[1] Visa n°11-417 de l'Autorité des Marchés financiers délivré le 19 septembre 2011, valant jusqu'au 18 septembre 2012.

[2] Énergie Partagée soutenant les projets à hauteur de 10 à 15% de l’investissement total nécessaire.

[3] Sur base d'une surface moyenne de 66m2 par appartement en France Métropolitaine en 2006, source Insee.

[4] A ce jour Terre de Liens à ainsi collecté 25 millions d'Euros en 5 appels, qui ont permis de soutenir de nombreux projets d'agriculture biologique.

[5] Avec une Charte Fondatrice.

[6] Le capital d'Énergie Partagée a reçu le Label Finansol  http://www.finansol.org/UPLOAD/rubrique/pages/48/48_rubrique.php

 

Tous les documents sont disponibles sur le site internet d’Energie Partagée : www.energie-partagee.org.

 

 

A écouter sur le même sujet un reportage de Radio éthic

Mercredi, 04 Mai 2011 10:38

La Zone : Tchernobyl 25 ans après

Tchernobyl reste l'endroit le plus dangereux du monde...

25 ans après, un retour sur la "Zone", ou plutôt les "Zones" autour de Tchernobyl et Pripiat, la ville fantôme.

Cliquez sur le ce lien pour explorer ce webdocumentaire (redirection vers Lemonde.fr)

<< Début < Précédent 1 2 Suivant > Fin >>
Page 1 sur 2

Accès Privé

Calendrier du BLOG

« Octobre 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31