L’agence Quercy-Energies organise sa dernière «Nuit de la thermographie» de l’hiver vendredi à 20 heures, à la salle basse de la mairie de Gourdon.

Un exposé de 30 minutes sera suivi d’une déambulation accomplie à l’aide d’une caméra thermique afin de visualiser et comprendre les phénomènes de déperditions thermiques.

«C’est essentiellement par les postes de chauffage, de ventilation et en raison de défauts d’isolation que les bâtiments en France sont responsables de 40 % des dépenses énergétiques. Avec des entrées d’air excessives, ils peuvent représenter jusqu’à la moitié de l’énergie consommée pour chauffer par nos logements.

Parmi celles-ci, les constructions de centre-ville ne sont pas toutes de même facture notamment face à la performance énergétique de leurs enveloppes», expliquent les techniciens de Quercy-Energies. «Si les bâtiments d’avant 1948 ont souvent une meilleure réponse, c’est qu’ils ont fait l’objet de savoir-faire artisanaux perdus au cours du XXe siècle», ajoutent-ils. Ces performances sont mises en évidence par l’imagerie de la caméra infrarouge.


Cette nouvelle soirée se déroulera en deux temps, avec une première partie en salle qui présentera les généralités de l’imagerie thermique et les pistes d’action. La deuxième partie de soirée sera consacrée à la déambulation autour des images de la caméra de maison en maison dans le centre ancien de Gourdon. Cette manifestation est libre et gratuite et sera commentée par le technicien de Quercy-Energies.